Excès de sel et hypertension

Malheureusement, la plupart des gens ingèrent, sans s’en rendre compte, des quantités de sel largement supérieures aux apports recommandés, et ce, malgré le fait qu’ils ne salent pas les plats qu’ils cuisinent et qu’ils prennent bien soin de ne jamais déposer la salière sur la table. Le sel se retrouve presque partout : dans le pain, les charcuteries, les fromages, les conserves, les céréales que l’on savoure au petit-déjeuner et ainsi de suite!

De plus en plus, les gens consomment des aliments transformés. En effet, la production de ces derniers est en constante croissance, les variétés de produits offerts ne cessent d’augmenter et leur prix est abordable. Malheureusement, ces produits contiennent des gras saturés, du sucre et du sel. Ce dernier est la principale source de sodium dont la consommation accrue est associée au développement de l’hypertension artérielle.

En plus, en changeant leurs habitudes alimentaires pour privilégier les produits transformés, les gens délaissent du même coup les fruits et légumes. Ces derniers sont non seulement riches en fibres, mais ils contiennent du potassium, minéral essentiel au bon fonctionnement artériel. Le potassium atténue les effets néfastes de l’excès de sodium sur la tension artérielle et contribue à abaisser cette dernière.

Quantité de sodium recommandée

Tout d’abord, il faut savoir que le sodium et le potassium agissent sur l’organisme en tandem et qu’ils sont tous deux des minéraux essentiels à l’équilibre acido-basique et au fonctionnement normal des cellules. Pour bien fonctionner, l’organisme a besoin d’un peu moins de deux grammes de sel quotidiennement.

Il ne faut donc pas bannir le sel complètement, mais il ne faut pas en abuser non plus. L’apport de sodium recommandé par Santé Canada est de 1 000 mg à 2 300 mg par jour, selon l’âge et l’état de santé. On ne doit, par ailleurs, jamais ajouter de sel aux aliments servis aux enfants de moins d’un an. Le sel consommé doit également être iodé, car l’iode est un composé essentiel au développement sain du cerveau chez le fœtus et les jeunes enfants, mais aussi à l’optimisation des fonctions mentales.

Apports quotidiens de sodium recommandés selon l’âge
ÂgeApports quotidiens recommandésMaximum
1 à 3 ans1 000 mg1 500 mg
4 à 8 ans1 200 mg1 900 mg
9 à 13 ans 1 500 mg 2 200 mg
14 à 50 ans 1 500 mg 2 300 mg
51 à 70 ans 1 300 mg 2 300 mg
71 ans et plus 1 200 mg 2 300 mg

Source : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/nutriments/sodium/sodium-qu-il-faut-savoir.html

Comment réduire sa consommation de sel ?

Il peut être difficile de réduire sa consommation de sel, tout simplement, car il a la propriété de rehausser les saveurs. Une façon d’ingérer moins de sel est bien sûr d’en mettre moins dans les plats que vous cuisinez. La version moins salée de vos plats favoris vous semblera peut-être un peu fade au début, mais il faut persévérer et bientôt, vous apprendrez à apprécier les saveurs subtiles des ingrédients qui composent vos assiettes. L’autre façon consiste à réduire sa consommation d’aliments transformés, car comme mentionné plus haut, ils regorgent de sodium.

Voici donc quelques trucs simples à mettre en application quotidiennement pour en arriver à réduire sa consommation de sel de façon graduelle.

Assaisonner au lieu de saler

Utilisez des épices, fines herbes et autres aromates pour donner du goût aux plats que vous cuisinez. Vous découvrirez des saveurs qui vous feront oublier que vous avez mis moins de sel!

Ne mettre la salière sur la table en aucune circonstance 
Se tenir loin des plats préparés

Autant que possible, cuisinez vous-même les aliments que vous consommez. Les produits préparés contiennent, pour la plupart, de grandes quantités de sodium. 

Prendre le temps de bien lire les étiquettes

Lorsqu’un produit est offert dans une version portant une mention comme « faible teneur en sodium », « sans sodium » ou « sans sel ajouté », optez pour cette dernière. Essayez d’acheter les produits dont la liste des ingrédients est la plus courte.